Albert de Biberstein Kazimirski : un grand orientaliste polonais oublié

Orientaliste arabisant d'origine polonaise, auteur d'un dictionnaire bilingue arabe-français et de plusieurs traductions arabe-français, notamment du Coran. Il apprit les langues orientales aux universités de Varsovie, puis de Berlin. Il participa à l'Insurrection de novembre 1830 du royaume de Pologne contre le tsar de Russie et roi de Pologne Nicolas I. Comme de nombreux autres Polonais, après la défaite de l'armée polonaise en septembre 1831, il choisit de s'exiler en France, où il se rend en compagnie de l'historien Joachim Lelewel. En 1834, aux côtés d'Adam Mickiewicz et de Joseph Bohdan Zaleski, il fonda la Société slave (Towarzystwo słowiańskie) de Paris. Il écrit alors un dictionnaire polonais-français. Puis il devient drogman, c'est-à-dire interprète des représentants de la France aux échelles du Levant, et est attaché à la mission de Perse. Chargé de réviser la deuxième traduction du Coran en français, celle de Claude-Étienne Savary (1783), il en fait sa propre traduction, publiée pour la première fois en 1840, en s'inspirant des travaux antérieurs du clerc italien Louis Marracci (1698) et de l’Anglais George Sale (1734)

la conférence de Monsieur Abdelhamid Drira (Sorbonne-Université)

avec l’introduction faite par :

prof. Jacques-Olivier Boudon (Sorbonne-Université), Professeur d’histoire contemporaine de classe exceptionnelle, Directeur de l’Ecole doctorale d’Histoire moderne et contemporaine, Directeur du Centre de Recherche en histoire du XIXe siècle

prof. Dariusz Kołodziejczyk (Institut d’Histoire de l’Académie Polonaise des Sciences, Université de Varsovie), Ancien Directeur de l’Institut d’Histoire de l’Université de Varsovie

 

dans le cadre du cycle LES GRANDES FIGURES DE LA SCIENCE POLONAISE

 

Mercredi 28 mars 2018, à 19h00
Centre scientifique de l'Académie Polonaise des Sciences
74 rue Lauriston, 75 116 Paris
M° Victor-Hugo ou Boissière